City break : Copenhague

Hello à tous !

Nous revenons tout juste de Copenhague avec mon copain et tant que c’est encore chaud, je vous fais dans cet article un petit débriefing sur nos impressions. Autant vous le dire tout de suite, nous avons littéralement flashé sur cette ville, au point où nous nous verrions bien habiter là-bas ! Si vous avez déjà été dans les pays nordiques, vous devriez reconnaître ce côté cosy, à la fois chic et sans prise de tête. Nous avons eu la chance d’y aller pendant la période des fêtes de Noël, ce qui créait une atmosphère des plus chaleureuses, avec les décorations et les marchés de Noël qui illuminaient la ville, apportant de la bonne humeur et le vin chaud nous réconfortant par le temps froid de saison.

Copenhague est une ville relativement petite (tout peu se faire très facilement à pied ou à vélo), avec beaucoup d’effervescence dans les rues et avec un côté culturel très présent : beaucoup de musées, des châteaux, l’architecture des bâtiments avec de nombreuses couleurs, le fameux design d’intérieur danois, et des distractions avec Tivoli, l’un des plus vieux parcs d’attraction au monde. En somme, c’est une ville culturelle, vivante et chaleureuse, qui a du cachet et du charme. Tout ce qu’on aime !

Vu que le voyage est encore récent, je vous propose cette fois-ci de développer un peu plus nos impressions personnelles, quartier par quartier, avec nos recommandations de bonnes adresses et de sites à visiter. Pour info, nous y sommes restés 4 jours pleins.

Généralités

A savoir avant de voyager : Le Danemark faisant parti de l’Union Européenne, la carte d’identité seule suffit pour les ressortissants de l’Union Européenne (le passeport est également accepté bien sûr). Il n’y a pas de décalage horaire avec la France. La durée d’un vol entre Paris et Copenhague est d’environ 2h. Au départ de Paris, plusieurs compagnies assurent les vols, dont Air France et SAS (la compagnie scandinave). Les compagnies low-cost sont parfois plus avantageuses mais ont régulièrement des retards… (Norwegian ou EasyJet). A savoir pour les -26 ans, il y a des réductions applicables très avantageuses !! Sur Norwegian, il faut rentrer le code promo “UNDER26” après avoir rentré et recherché la destination et les dates de voyage (en bas de la page). Sur SAS, allez dans “Offres spéciales” puis “Tarifs jeunes”. Attention, les places partent vite !

Langue : Les Danois sont très à l’aise avec l’anglais, qu’ils maîtrisent parfaitement, donc si comme moi, vous ne parlez pas un mot de danois, il sera facile de se faire comprendre en anglais.

Argent : La monnaie locale est la couronne danoise (DKK). 1€ = 7,44 DKK. La carte de crédit est acceptée par la majorité des commerçants, avec souvent des frais supplémentaires de 3 à 5% pour les cartes étrangères (voir avec votre banque). Il faut également savoir que le coût de la vie est assez cher au Danemark (comme dans les autres pays nordiques), en moyenne 20% plus cher qu’en France…

Gastronomie : Les danois apprécient la bonne gastronomie et mangent assez “healthy”. Le petit-déjeuner est souvent composé de sucré et de salé, et se transforme souvent en brunch le week-end. Les autres repas sont plus simples et se mangent souvent dans des cafés, sur le pouce. Ils se résument aux traditionnels smørrebrød, des tartines de pain de seigle garnies à la viande, au poisson, ou aux légumes : une spécialité nordique ! Ils sont également adeptes des produits de la mer (situation oblige) et de la bière, notamment la Carlsberg, dont le siège historique de cette célèbre brasserie se visite à Copenhague justement (un peu excentré du centre-ville).

Mode de vie : Il s’agit d’un des pays souvent présenté comme l’un des plus heureux au monde. Les danois se déplacent beaucoup en vélo, avec des pistes cyclables bien définies un peu partout dans la ville. Le réseau de transport en commun y est également bien développé. De part sa situation géographique, la nuit tombe très vite : en hiver, il fait nuit vers 15h30… les magasins ferment en général vers 18h et les musées vers 16h-17h. Les danois mangent assez tôt comparé aux Occidentaux, en général, le dîner se prend vers 18h-19h.

Logement

Nous avons choisi de loger au centre de la ville, dans le quartier de Vesterbro, à côté de la garde centrale. Nous étions au Steel House Copenhaguen. L’hôtel se situe juste à côté du métro Vesterport (2min à pied), donc très pratique si vous voulez faire des excursions hors de la ville ou la traverser en transports en commun. Nous occupions une chambre double avec salle de bain privative. Bien que petite (10 m2), le confort était parfait, avec des rangements optimisés (sous le lit). L’intérieur est design, le personnel très gentil, et la réception ouverte 24h/24 (ce qui est pratique pour les vols arrivant la nuit). Enfin, l’hôtel dispose également d’une salle de jeu (billard, baby-foot) ainsi que d’une piscine et d’un bar.

Nos coups de coeur

(détaillés dans les parties juste en dessous)

  • le canal de Nyhavn : ses maisons colorées au bord du canal qui lui donnent un charme incontestable
  • le quartier de Nørrebro : ancien quartier populaire, on y retrouve aujourd’hui des adresses bobo et branchées
  • les impressionnantes collections de la glyptothèque NY Carlsberg
  • les jardins de Tivoli (surtout pendant les fêtes)
  • quartier de Nyboder, entre le chateau de Rosenborg et le musée du design danois (à faire également) ainsi que la place du palais d’Amalienborg
  • squat de Christiania, qui dénote complètement avec le reste de la ville.

Le centre historique

Le quartier historique de la ville grouille de monde et regroupe un tas de grandes enseignes pour le shopping (Zara, Mango, H&M…), notamment sur Østergade, où se concentrent les grands magasins. Le quartier s’organise atour d’une rue principale pavée, Strøget, qui s’étend de la place de l’hôtel de ville (Rådhuspladsen), jusqu’à la place Royale (Kongens Nytorv). Les ruelles autour de ce grand axe sont souvent piétonnes et plus authentiques que la grande rue commerçante de Strøget et elles regorgent de petites boutiques design, de galeries d’art et de cafés. Au Nord de Strøget, le quartier latin danois (Latinerkvarteret) est selon moi la partie qui a le plus de charme dans ce quartier, grâce à ses petites ruelles piétonnes, bordées de charmantes bâtisses colorées (du 18e s.) et aux nombreux cafés, librairies et boutiques de créateurs.

Bonnes adresses : Café Wanna B : pour le très bon brunch à partager à 2, à prix abordable. Le café/restaurant branché et healthy, 42 Raw, où la jeunesse bobo aime se retrouver.

A visiter : la tour ronde, d’où l’on peut avoir un panorama à 360° sur la ville (et par beau temps, sur la côte suédoise !).

Autour de la gare centrale et Vesterbro

A la période où nous y sommes allé, la place de l’hôtel de ville (Rådhuspladsen) était en travaux, donc nous n’avons pas trouvé cette place très jolie. L’hôtel de ville en lui même est fait de briques rouges massives lui donnant un aspect imposant et froid. Peut-être que la météo n’a pas non plus aidé…

Je dirais que ce qu’il faut retenir de ce quartier, c’est simplement la glyptothèque NY Carlsberg, où l’on peut admirer des collections d’art ancien (égyptien, grec, romain), et des collections de peintures et sculptures françaises et danoises. L’entrée du musée est également à voir, avec un magnifique jardin d’hiver, apportant une touche tropicale au lieu. Un café/restaurant donne d’ailleurs sur ce jardin, où il fait bon de s’y réfugier quand le vent devient froid dehors.

C’est également dans ce quartier que se trouvent les jardins de Tivoli, où il y règne une ambiance festive. Illuminé la nuit, le parc d’attraction sait bien nous divertir avec de nombreuses attractions à sensations et d’autres plus calmes (montagnes russes, space shot (tours de chute), un vertigo…), et plusieurs restaurants majestueux rappelant quelques-unes des cultures mondiales (une frégate, une pagode chinoise, le château NIMB…). Un bon moment à passer qui dénote avec le reste de la ville.

La ville du 18e siècle et le chateau de Rosenborg

Il s’agit d’un quartier tranquille, assez aristocratique et résidentiel au nord. Il débute au niveau de la place royale, qui accueille l’hôtel d’Angleterre, historiquement le palace de la ville. Au bord du canal se trouve le port de Nyhavn, sans doute le site le plus connu de Copenhague. Très touristique, ce canal plein de charme est bordé de maisonnettes toutes colorées donnant sur les voiliers à quai. Les maisons ont pour la plupart été aménagées en tavernes chaleureuses, et l’on peu donc y prendre un verre ou déjeuner sur les quais. Nous avons adoré l’atmosphère calme qu’il y règne, malgré les touristes assez nombreux. L’ambiance est tellement chaleureuse ce qui permet d’oublier le côté très touristique du lieu.

Le quartier de Nyboder est connu pour ses maisons jaunes safran, qui donnent un certain cachet au quartier. C’est un quartier très résidentiel et agréable. On y trouve de nombreuses boutiques d’art et des appartements luxueux. De plus, la très grande place du palais d’Amalienborg (Amalienborg stotsplads) est très belle et assez vaste. D’une forme octogonale, elle permet de voir sur l’autre rive l’opéra de Copenhague.

Du côté du château de Rosenborg (que nous n’avons pas eu le temps de visiter car il ferme très tôt), le jardin est très calme, avec de grandes allées permettant d’en faire le tour. En été, les jardins doivent être plus verts et donc plus accueillants que ce que nous avons pu voir. Juste derrière se trouve le jardin botanique que nous avons aperçu de l’extérieur (arrivés trop tard encore une fois…). De grandes serres y sont installées, à côté du musée zoologique et du musée géologique. Il s’agit d’un grand espace de verdure, que nous espérons refaire en été pour profiter des jardins.

A visiter : le musée du design danois (Designmuseum Denmark), qui nous permet de retracer l’histoire du design danois au travers des collections de mobiliers de designers connus.

L’île du château

Cette île est relativement petite et accueille un château, 4 ou 5 musées, et la bourse. Assez dense donc mais le long des quais, la vue est superbe, avec les couleurs des bâtiments se reflétant dans l’eau.

Le musée national abrite des trésors viking et et renseigne sur le côté historique de la ville. Nous n’avons pas eu le temps d’y faire un tour car nous avons privilégié l’aspect design et moderne mais sans doute qu’il s’agit d’un des plus beaux musées à faire.

Christianshavn et Holmen

Quartier relativement calme , Christianhavn est surtout connu pour son “quartier libre” de Christiania. Il s’agit d’un immense squat autogéré, où les dealers revendent leurs marchandises librement et ouvertement. C’est assez drôle et même si ce quartier peut paraître craignos à première vue, en s’y baladant, on s’y sent plutôt comme un hippie. Les locaux y viennent d’ailleurs pour s’y détendre et le quartier se revendique écologique. Cela contraste avec le reste du quartier assez résidentiel.

Le quartier de Holmen plus au Nord est quant à lui exclusivement résidentiel et est principalement connu pour son opéra qui fait face à la mer.

Malheureusement, nous n’avons pas pu prendre de photo dans Christiania. Vous en trouverez néanmoins sur Internet.

Nørrebro

Sans doute l’un de nos quartiers favoris, que l’on aurait aimé découvrir au début du séjour pour avoir le temps d’y flâner davantage. C’est un quartier assez populaire, avec une jeunesse branchée, un peu bohème et surtout des boutiques d’antiquaires, d’autres plus design, des boutiques de mode branchées, et des cafés/restaurants également à la mode (cantines bio). Le tout est mélangé à des résidences très bien entretenues et des rues très propres.

A voir : se balader le long des quais et s’engouffrer dans les rues pavés en parallèle pour y découvrir quelques bonnes adresses de la capitale.

Malheureusement, nous n’avons pas pris de photo d’assez bonne qualité pour vous les montrer ici. Vous en trouverez néanmoins sur Internet comme les exemples ci-dessous.

Aux alentours

Nous avons poussé notre visite jusqu’au musée d’art moderne Louisiana, que nous voulions découvrir car il s’agit de l’un des plus prestigieux musées si l’on s’intéresse à l’art moderne (je suis assez portée sur le moderne, c’est pourquoi je tenais à le visiter). Nos impressions sont plutôt mitigées : les expositions permanentes exposants des artistes connus, des peintres, des sculpteurs (Giacometti) ou même des photographes étaient très intéressantes. En revanche, nous ne sommes pas assez sensibilisés aux autres formes d’expressions artistiques (cinéma, théâtre, musique) qui étaient exposées dans les collections temporaires. Ces œuvres étaient bien moins accessibles à la compréhension que les collections permanentes.

Néanmoins, le musée dispose d’un grand parc donnant sur les côtes suédoises. Malheureusement il faisait nuit lors de notre visite mais l’on pouvait tout de même s’apercevoir de la grandeur du site. L’architecture du musée est également remarquable, d’inspiration japonaise, les espaces intérieurs étant très spacieux, avec des ouvertures et des baies vitrées donnant sur le parc.

Côté pratique, l’accès se fait facilement en transport en commun, arrêt à la gare de Humlebaek (30 min depuis la gare centrale).

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d bloggers like this: